Actualité
Coaching
Stages
Le livre
contact
Facebook
Français
English

“Cette technique m’apprend à utiliser mon corps dans sa totalité,
en avoir une vision globale. Je ressens le déploiement possible
du corps
, c’est enthousiasmant et ça donne une grande assurance
en soi
.”

Frederick Matthias Alexander

F. M. Alexander était un acteur australien (1869 - 1955).

Confronté à des problèmes vocaux de plus en plus importants

qui ne trouvaient pas de remède médical, il résolut de chercher

lui-même des solutions en s’observant devant un miroir.

Il se rendit compte que c’était son “mauvais usage”

qui engendrait les dysfonctionnements de sa voix ; il développa

alors les principes fondamentaux de “l’usage de soi” et les enseigna

en Australie, puis en Angleterre et aux États-Unis.

 

Il a publié quatre livres : the Use of the self, Constructive Conscious

Control of the Individual, Man’s Supreme Inheritance,

The Universal Constant in Living.

“J’avais affreusement mal aux épaules depuis mon adolescence
et j’étais timide. Grâce à la Technique j’ai découvert que mon corps
criait un SOS
. J’ai compris que sans lui, on n’arrive jamais à faire
quelque chose d’une véritable qualité
.”

“Avec cette répartition et cette utilisation de l’énergie dynamique
proposée avec les outils la Technique Alexander, les sensations
sont décuplées
et tout en ‘laissant faire’, on a une maîtrise
de soi jubilatoire
, le mouvement est plus fluide et on est beaucoup
moins fatigué.”

“On apprend petit à petit à écouter son corps. Avec un regard neutre,
sans jugement, on constate l’état dans lequel est notre corps
et la manière dont on l’utilise. Et une telle attitude face
à la complexité du monde est une source d‘espoir. Cette confiance
donne un corps plein et change notre rapport aux autres.
Mon corps n’est plus cette bête indomptable qui se rebelle quand
on lui en laisse l’occasion ou quand elle s’impose à nous en arrachant
ses chaines. Il devient peu à peu un interlocuteur, une conscience
propre
. Constater ce qui le contrarie, ce qui lui fait du bien devient
un exercice passionnant.”

Rien n’est écrit à l’avance du trajet que nous allons accomplir
et chaque individu va faire sa propre Technique Alexander, puisque
cette technique sert à retrouver ce dont la nature nous avait doté
enfant, potentiel que nous avons peu à peu noyé dans la répétition
quotidienne de notre mauvais usage lié à la force de nos habitudes.”